Bonjour,

j'espère que vous êtes bien au frais avec ces chaleurs, dont on a du mal à s'habituer.

Il y a quinze jours, j'ai donc participé à l'évènement "Bienvenue dans mon jardin au naturel" :)

IMG_0537

Et pour tout vous dire....je n'ai pas de mots pour exprimer tout le bonheur, la joie que j'ai éprouvé de voir autant de monde venir à la rencontre de mon petit jardin, et s'intéresser au jardinage au naturel.

Mieux encore, ce n'était pas seulement moi qui parlait, non, c'était un véritable échange, chacun y allant de sa petite recette personnelle pour lutter contre ceci ou cela.

A un moment donné, le samedi notamment, nous nous sommes assis, à l'ombre du noyer "du fond" du jardin, et nous avons improvisé une sorte de débat, devant ce constat que la terre ayant été bien malmenée ces dernières années, nous devions prendre les choses en main pour essayer de la soigner...avec des cultures plus tolérantes et sans apporter de produits chimiques : nous savons que c'est possible, cela a été démontré.

Mais attention, j'ai de nombreux amis agriculteurs, et il est hors de question de les montrer du doigts, ce serait trop facile. Il ne faut pas oublier qu'on ne leur a guère laisser le choix avec l'avènement de l'agriculture intensive, pronée par les géants Américains, soutenus par le Crédit Agricole qui ont poussé nos paysans (terme amical :) ), qui jusqu'alors vivaient de leur ferme, qu'ils se léguaient de père en fils, à se surendetter pour satisfaire leur "besoin" à eux, qui ne voyaient là qu'un moyen de s'enrichir sur leur dos.

C'est ainsi qu'on a mis en place des écoles où désormais, ils devraient aller "apprendre" à utiliser des engrais....parce que sans engrais pas de récoltes etc...

Petit à petit, nos fermiers ont cessé d'être des fermiers pour devenir des "businessmen".

Ils ont aussi cessé d'être autonomes, en ne cultivant plus qu'une ou deux sortes de céréales...oubliant par là même, que la biodiversité était la source de la vie...ce que l'on "redécouvre" aujourd'hui avec les fermes en permacultures, où le principe même de départ, est d'avoir toutes sortes de légumes et d'animaux, les uns servant pour les autres, et vice versa.

Mais aujourd'hui, on arrive au bout de ce système, et combien d'entre eux vivent correctement de leur métier ? Vous savez combien se suicident par semaine ?

Beaucoup trop !

Un philosophe de chez moi (qui a écrit plusieurs ouvrages), appelé le "Père Manceau", a dit : "le véritable progrès aurait été qu'un agriculteur vive bien sur 15 hectares, plutôt que mal sur 150"!

C'est possible, mais encore faut-il les y encourager...

Je ferme là cette parenthèse, qui me semblait nécessaire, et je vous invite à aller voir un reportage diffusé sur Arte : "Adieu Paysans".

Week-end très enrichissant donc, avec semble-t-il, beaucoup d'intérêt pour la culture en lasagne :)

L'un des visiteurs, une visiteuse en fait, nous a même fait part de son expérience de culture de pomme de terre sur gazon : promis, l'an prochain, je fais comme ça et je vous montre tout !

Actuellement, j'ai une amie qui teste ce procédé sur un dizaine de plants, et qui ouvrira très sûrement son jardin l'an prochain : bravo Amandine (  L'Atelier des Pépites) :)

En fait, je suis heureuse car ma passion du jardin a trouvé écho auprès d'amies proches de chez moi, et j'avoue que c'est bon de pouvoir en discuter de vive voix aussi ! :)

Enfin, avant de laisser partir mes invités, je leur ai fait goûter une petite "mixture", sans leur dire ce qu'il y avait dedans.

Tous ont aimé...et ont bien ri quand ils ont su que c'était du jus de pomme et ...d'orties !

Pour les remercier d'être venus jusqu'à moi, je leur ai offert à chacun, un petit plant de tomates cerises : merci maman :) <3

Le dimanche soir, je me suis couchée à 20h30, épuisée, mais ravie !

Oui, vraiment, ce fut un bon week-end.

Et devinez quoi ?

J'ai eu droit à un autre article dans le journal !!!

"Vienne - Saint-Jean-de-Sauves - Saint-jean-de-sauves

Débats fertiles au jardin

Debats-fertiles-au-jardin_image_article_large

Nathalie (à droite) juchée sur sa grelinette.

Nathalie Provost a ouvert son jardin au public tout le week-end. Elle ne s'attendait pas à un tel succès, et finalement on voit bien là l'engouement des gens pour un retour aux méthodes à l'ancienne, en tout cas respectueuses de l'environnement. Déjà samedi, elle avait reçu plus de 50 personnes et pas que des jardiniers.. « Je teste beaucoup, j'ai plusieurs procédés car tous les légumes ne supportent pas forcément le même traitement », sourit-elle. Elle n'hésite pas à monter sur une grelinette pour montrer comment aérer la terre et faire venir l'aide naturelle des lombrics. Accueilli par un panier de cerises ou un verre de jus de pommes à l'ortie, le visiteur ne s'y trompe pas : il a une passionnée devant lui. Alors la conversation s'engage, le débat s'anime et tout un groupe se retrouve assis à chercher « comment réparer une terre qu'on a trop exploitée avec de mauvais produits »

Merci Thérèse <3

 

A présent, je vous rappelle qu'une étole est à gagner   ICI : il vous reste une semaine avant le tirage au sort :)

 

Pour l'heure, je remercie mes nouveaux abonnés et leur souhaite la bienvenue <3

***********************

 

Je vous souhaite à tous, un très bon week-end et vous remercie pour vos visites, quelles soient silencieuses ou accompagnées de petits mots : cela me fait chaud au coeur <3

***********************

Et si toi qui me lis, tu souhaites nous rejoindre, afin d'être informé des nouveautés, c'est simple, il suffit de laisser ton adresse mail sous ma photo de profil, en haut à droite.

*************************

Je vous embrasse et vous donne rendez-vous la semaine prochaine :)